NEADS Logo - Accueil
Trouvez-nous sur : Facebook YouTube

QuestionQuestion:
Est-ce qu’il y a une organisation qui représente tous les Canadiens et les Canadiennes ayant des déficiences?


Événements prochains

Voir d'autres événements

Autre site d'intérèt


Advertisement



Projets

Sensibilisation et formation du corps professoral dans la communauté postsecondaire: Une bibliographie analytique

Meilleures pratiques : Sensibilisation et formation du corps professoral dans les collèges

La vie au collège est habituellement de courte durée puisqu'un grand nombre d'étudiant- e- s s'inscrivent pour seulement un an ou deux, tandis que les étudiant- e- s de niveau universitaire consacrent souvent trois ans ou plus à leurs études postsecondaires. Ces derniers ont donc plus de temps pour défendre des intérêts particuliers sur le campus. D'autre part, le peu de temps dont les étudiants au collège disposent fait en sorte que ces derniers sont vraisemblablement moins susceptibles de participer à l'élaboration de programmes ou de matériaux de sensibilisation du corps professoral et de formation. La sensibilisation et la formation du corps professoral au collège résultent principalement d'initiatives des dispensateurs de services aux personnes handicapées.

Les dispensateurs de services aux personnes handicapées des collèges du Canada manquent de temps et d'argent et doivent composer avec l'augmentation de la population des étudiant- e- s handicapés. Certains collèges ne se préoccupent pas du tout de la sensibilisation du corps professoral et de la formation. D'autres écoles ont pris l'initiative de traiter cette question et ont bénéficié de financement public pour un certain nombre de leurs projets originaux de sensibilisation du corps professoral. Une démarche proactive de sensibilisation du corps professoral aux aménagements convenables en classe aidera les étudiant- e- s handicapés à obtenir de meilleurs résultats et à bien réussir leurs études postsecondaires.

Les documents d'un certain nombre de collèges du Canada ont été examinés et évalués au cours des derniers mois. Voici un résumé des " meilleures pratiques " de sensibilisation et de formation du corps professoral qui ont fait surface à l'occasion de cet exercice :

  • Il faut créer des documents clairs et concis. Les professeurs et les enseignant- e- s sont très occupés et manquent souvent de temps pour lire les documents de sensibilisation. Les documents clairs et concis ont donc plus de chances d'être lus et d'avoir un effet positif sur les aménagements.
  • Le corps professoral est très réceptif aux initiatives de sensibilisation ou de formation lorsqu'il existe un besoin immédiat pour l'information. Il faut élaborer à cet égard des documents pour traiter la question des aménagements ponctuels en classe et pour démontrer qu'il faut une démarche suivie, sous le sceau de la collaboration, pour veiller à ce que les services et le soutien nécessaires soient fournis.
  • Il faut que les dispensateurs de services écrivent aux membres du corps professoral pour les informer des services offerts par les centres aux étudiant- e- s handicapés.
  • Au début de l'année scolaire, il faut que le président du collège écrive une lettre aux membres du corps professoral afin de rappeler l'obligation légale du personnel de fournir les aménagements requis aux étudiant- e- s handicapés en classe.
  • Les membres du corps professoral sont très réceptifs aux conseils relatifs aux besoins spéciaux qui leur sont présentés par d'autres membres du corps professoral qui ont travaillé avec des étudiant- e- s handicapés. Il faut encourager les professeurs et les enseignant- e- s à partager leurs expériences à l'occasion d'ateliers, de séances d'orientation et autres en compagnie de leurs collègues. Ils peuvent également partager de l'information écrite dans des manuels de sensibilisation du corps professoral et d'autres publications.
  • Il faut intégrer les questions d'incapacité et de techniques d'aménagement à la formation interne générale dispensée dans le cadre de l'orientation des membres à temps plein et à temps partiel du corps professoral.
  • Il faut créer des ateliers pour les professeurs et les enseignant- e- s qui utilisent des diapositives pour rétroprojecteurs. Il faut ensuite leur donner la chance d'échanger des idées en petits groupes et d'examiner les questions d'incapacité.
  • Il faut demander à un dispensateur de services d'élaborer au début de l'année pour les professeurs, avec la participation de l'étudiant- e, le profil confidentiel de celui- ci ou de celle- ci, afin d'établir ses points forts et ses points faibles et de proposer des aménagements. Un court exposé d'une page sur les aménagements particuliers à ce type d'incapacité doit être annexé au profil de l'étudiant- e. Cela permettra aux membres du corps professoral de prendre conscience de la gamme d'aménagements requis selon les situations et du fait que chaque étudiant- e handicapé a des besoins particuliers pour réussir dans un milieu d'apprentissage.
  • Plusieurs collèges aux petits budgets d'exploitation pour les services aux étudiante- s créent des partenariats avec les universités dont le budget est plus important afin de partager leurs bonnes publications et initiatives. Il faut encourager le partage d'information sur la sensibilisation et la formation du corps professoral.
  • Il faut former les réseaux appropriés réunissant les étudiant- e- s, le personnel d'administration, les professeurs, les dispensateurs de services et les professeurs particuliers au début de l'année scolaire. Chaque groupe contribuera à la réussite des étudiant- e- s handicapés sur les campus et en classe.
  • Il faut présenter les guides et les manuels du corps professoral de façon à répondre aux besoins en matière de troubles d'apprentissage. En utilisant un style télégraphique, des polices de différentes dimensions, des illustrations, des tableaux et des graphiques, on donnera à l'instructeur un exemple de la meilleure façon d'enseigner à l'étudiant- e.
  • Il faut élaborer des brochures qui permettent de répondre aux questions communes avec des réponses directes.
  • Il faut produire des guides démontrant diverses stratégies d'enseignement, comme les méthodes tactiles, visuelles, auditives et kinesthésiques pour veiller à ce que tous les étudiant- e- s aient la chance de réussir.
  • Il faut publier des manuels traitant non seulement des responsabilités des étudiant- e- s, mais également de celles des professeurs, en ce qui concerne l'enseignement.
  • Il faut toujours adopter une démarche individuelle à l'égard des questions d'incapacité. Les incapacités des étudiant- e- s sont particulières et il faut par conséquent concevoir un équipement d'aménagement et des techniques de formation adaptés à chaque situation.



Haut

All contents copyright ©, 1999-2018, National Educational 
Association of Disabled Students. All rights reserved.