NEADS Logo - Accueil
Trouvez-nous sur : Facebook YouTube

QuestionQuestion:
Où puis-je trouver des manuels en médias substituts?


Événements prochains

Voir d'autres événements

Autre site d'intérèt


Advertisement



Rendre inclusives les activités parascolaires

Personnes handicapées

Il importe de reconnaître que les étudiants handicapés inscrits à des collèges et à des universités présentent divers types d’incapacités. En planifiant des activités, les programmeurs doivent tenir compte de nombreux problèmes d’accessibilité et d’aménagements. Rappelez-vous qu’une personne handicapée n’est pas définie par sa condition; chacune est unique, mais il est bon de comprendre au préalable les types d’incapacités et leurs répercussions.

Une incapacité ou un handicap est une limitation ou une restriction fonctionnelle de la capacité d’action d’une personne. Mais cela ne signifie pas qu’une personne handicapée ne peut pas participer comme les autres. Des aménagements et des soutiens appropriés peuvent assurer l’inclusion de tous les étudiants de niveau postsecondaire dans la vie du campus. Il est important de se rappeler que le mot « handicapé » doit être considéré plutôt comme un adjectif que comme un nom. Autrement dit, il ne faut pas réduire une personne à sa condition. Il convient donc d’utiliser l’expression les « personnes handicapées » plutôt que « les handicapés ».

Types de handicap

Incapacités physiques

Une incapacité physique nuit à la mobilité ou à la dextérité d’une personne. Celle ci a parfois besoin d’utiliser un équipement quelconque pour la rendre plus mobile. D’autres personnes, parce qu’elles ont perdu un membre ou à cause de la forme de leur corps, ont besoin de légères adaptations pour participer pleinement à la société.

Quand on parle d’incapacités physiques, beaucoup de gens pensent souvent en premier à a paraplégie et à la quadriplégie. La première est provoquée par une blessure à la moelle épinière, infligée en dessous du cou, tandis que la seconde découle d’un endommagement de la moelle épinière au niveau du cou. Les deux conditions peuvent entraîner la perte de membres et de mobilité à des degrés divers. D’autres formes d’incapacité physique comme la polio (une maladie acquise), la paralysie cérébrale (dommages aux tissus du cerveau pendant les stades foetaux) et certaines conditions génétiques peuvent aussi entraîner une perte de mobilité.

Types d’incapacités physiques :
Paraplégie
Quadriplégie
Sclérose en plaques
Hémiplégie
Paralysie cérébrale
Absence d’un membre ou réduction de sa fonction
Dystrophie
Polio

Incapacités intellectuelles ou troubles d’apprentissage

Les personnes ayant une incapacité intellectuelle, d’apprentissage ou cognitive ont plus de difficulté à apprendre des tâches ou à assimiler de l’information. Il leur est alors parfois difficile de comprendre ou de s’exprimer, de lire, d’écrire ou de calculer. Ensemble, les difficultés d’apprentissage et le trouble déficitaire de l’attention touchent de trois à 10 % de la population. Ces étudiants sont souvent intelligents, créatifs et productifs.

Déficiences psychiques

Une déficience psychique (ou maladie mentale) peut se manifester à n’importe quel âge et fréquemment à l’insu des autres. C’est souvent la plus incomprise des déficiences de la collectivité, et l’attitude des gens à l’égard de ces personnes peut se fonder sur des préjugés et des mythes (les schizophrènes sont potentiellement violents, par exemple).

Peuvent être comprises dans les maladies mentales des conditions liées au stress, une dépression majeure, un trouble bipolaire (anciennement appelé psychose maniaco-dépressive), l’anxiété et la schizophrénie. La dépression est la plus répandue des maladies mentales non psychotiques (la psychose étant un trouble caractérisé par la perte de contact avec la réalité).

Déficiences visuelles

Seulement 5 % des « aveugles » ne voient rien du tout. Les déficiences visuelles sont attribuables à de multiples facteurs, dont la maladie, des accidents et des maladies congénitales. Il y a une différence entre les besoins des malvoyants et ceux des aveugles.

Déficiences auditives

La surdité et la perte de l’ouïe peuvent avoir de nombreuses causes, y compris des blessures, une maladie pendant la grossesse ou l’exposition à des bruits très élevés. Il existe une distinction entre les personnes sourdes et les malentendants. Ceux qui ont entendu jusqu’à l’âge de trois ans (stade où le langage commence à se développer) ont souvent une élocution et une capacité de lecture sur les lèvres comparativement bonnes.

Déficiences neurologiques

Une déficience neurologique est associée à une lésion du système nerveux entraînant la perte de certaines fonctions physiques ou mentales et peut entraver la capacité de bouger, de manipuler des objets, ou encore d’agir ou d’exprimer des sentiments. Le mode de pensée et l’assimilation de l’information sont parfois touchés. Le cerveau et la moelle épinière sont les organes les plus étroitement associés à la neurologie. Les crises cardiaques, les infections graves et une sous-oxygénation du cerveau peuvent également entraîner une déficience neurologique.


Haut

All contents copyright ©, 1999-2017, National Educational 
Association of Disabled Students. All rights reserved.