NEADS Logo - Accueil
Trouvez-nous sur : Facebook YouTube Twitter

QuestionQuestion:
À qui dois-je m’adresser pour obtenir de l’information sur l’aide financière disponible pour payer mes études postsecondaires?


Événements prochains

Voir d'autres événements

Autre site d'intérèt


Advertisement



Aller de l'avant

Exemples de réussites étudiantes

Photo of Corey Walker



"Il est préférable
d'apprendre à
connaître vos
professeur-e-s dès
le début des cours.
De cette façon, si
vous avez besoin
de demander une
prolongation, vos
professeur-e-s ne
seront pas surpris."

Corey Walker

Corey Walker a de grands objectifs personnels et il n'a pas l'intention que sa déficience l'empêche de les atteindre.

Corey, qui présente un trouble de perception visuelle, un syndrome de Tourette, un trouble obsessionnel compulsif et un THADA, espère terminer cette année ses études à l'University of Northern British Columbia (UNBC) avec un baccalauréat en anglais et en histoire. Corey admet que ses déficiences ont fait en sorte que ses études postsecondaires représentaient tout un défi. Il lui aura fallu six ans pour terminer son programme d'études de quatre ans, du fait " qu'il s'était épuisé ", et partiellement en raison des nouvelles techniques et du nouvel environnement auxquels il a dû s'adapter lorsqu'il a commencé ses études.

Corey a fréquenté une petite école secondaire où il connaissait tous ses professeur-e-s qui étaient au courant de ses besoins. De plus, il a su demeurer une personne très organisée tout au cours du cycle secondaire. Il mentionne cependant que tout cela s'est effondré lorsqu'il est entré à l'université. Même si l'UNBC est un petit établissement en comparaison à d'autres universités canadiennes, Corey a tout de même eu à faire des efforts pour connaître ses professeur-e-s, pour apprendre de nouvelles techniques de gestion de son temps et de prise de notes efficace durant les cours, malgré le fait qu'il n'apprend pas facilement pendant les cours magistraux. La tension a fait en sorte que les premiers mois d'études ont été difficiles. " J'ai eu à apprendre à m'adapter à pratiquement un tout nouveau système d'éducation et une nouvelle façon d'étudier, ajoute-t-il. Il a fallu aussi faire le contact avec les dispensateurs et dispensatrices de services et parler avec les professeur-e-s au sujet des aménagements nécessaires. "

Plutôt que de baisser les bras, Corey a appliqué diverses moyens pour mieux se préparer aux rigueurs de la vie universitaire. Il a inscrit toutes les dates de remise de travaux dans son agenda et s'est établi des échéanciers pour y arriver. Il dit que parfois ces tactiques fonctionnaient, mais à d'autres moments elles n'étaient pas efficaces pour lui. Il est allé étudier dans une salle d'étude des services aux étudiant-e-s handicapés du campus pour faire ses travaux et se déplaçait fréquemment d'un lieu d'étude à un autre pour changer son environnement. Il a également participé à une séance de formation pour apprendre à réussir dans le milieu universitaire pour un étudiant handicapé. En bout de ligne, les méthodes de Corey lui ont permis de réussir ses études.

Il attribue une bonne part de son succès à sa capacité de défendre ses propres besoins. Du fait que l'UNBC est un petit établissement, il n'y a qu'une seule dispensatrice de services. Même si elle fait du bon travail, elle n'est pas toujours disponible au moment où il aurait besoin de ces services. Corey a appris à dépasser ce problème en parlant avec ses professeur-e-s au début de la session et en leur apportant des lettres des services aux étudiant-e-s handicapés décrivant les aménagements dont il avait besoin. " Il est préférable d'apprendre à connaître vos professeur-e-s dès le début des cours, " conseille-t-il. " De cette façon, si vous avez besoin de demander une prolongation, vos professeur-e-s ne seront pas surpris. "

Une fois qu'il aura terminé son baccalauréat, Corey espère devenir professeur pendant quelques années. Il vise par la suite à obtenir sa maîtrise en théâtre, sa première passion.

Corey alerte les étudiant-e-s de première année " Préparez-vous à un choc. Considérez que votre première année est une année de transition et que vous aurez à vous ajuster. Sachez cependant qu'avec le temps vous finirez par vous habituer. "




Haut

All contents copyright ©, 1999-2018, National Educational 
Association of Disabled Students. All rights reserved.