NEADS Logo - Accueil

QuestionQuestion:
Est-ce qu’une aide financière est offerte pour payer la production de documents en médias substituts?


Événements prochains

Voir d'autres événements

Autre site d'intérèt


Une expérience de travail payée et enrichissante pour des diplômés postsecondaires

Stages lancement de carrière

Média

L'Ontario augmente le financement relatif à la santé mentale pour les étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire

Cet investissement améliorera l'accès à un plus grand nombre de programmes, de services communautaires et de travailleurs en santé mentale

6 octobre 2020

Le gouvernement de l'Ontario investit 19,25 millions de dollars en soutiens de santé mentale pour les étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire en 2020-2021, soit une augmentation de 3,25 millions de dollars par rapport à l'an dernier. Ces fonds profiteront directement aux étudiantes et étudiants en venant renforcer les partenariats communautaires et augmenter le nombre de travailleurs et de programmes en santé mentale au sein des collèges, des universités et des établissements autochtones.

« La mise en place de mesures de soutien en santé mentale au moment où les étudiants en ont le plus besoin est un élément clé de leur réussite, surtout en cette période très difficile de la COVID-19 », a déclaré Ross Romano, ministre des Collèges et Universités. « Ce financement additionnel dotera nos partenaires du secteur postsecondaire de ressources accrues, créant ainsi des conditions propices pour aider la population étudiante à atteindre ses objectifs. »

En 2020-2021, le ministère investira dans les initiatives suivantes appuyant la santé mentale des étudiantes et étudiants :

    Allo j'écoute/Good2Talk/ (5,16 millions de dollars) : ligne d'assistance en santé mentale destinée aux étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an.

    Centre d'innovation en santé mentale sur les campus (0,5 million de dollars) : centre d'échange de connaissances offrant des ressources et un accès à de l'expertise pour le secteur postsecondaire.

    Subvention pour les travailleurs en santé mentale (4,45 millions de dollars) : soutien annuel continu à 45 collèges et universités pour compenser les coûts d'embauche de travailleurs de première ligne en santé mentale sur les campus. Cette subvention est destinée aux travailleurs des services de santé mentale de première ligne sur les campus.

    Subvention pour les services de santé mentale (6 millions de dollars) : soutien annuel à 45 collèges et universités pour l'élaboration de programmes et de services déterminés par l'établissement.

    Subvention à la santé mentale pour les établissements autochtones (0,5 million de dollars) : appui aux neuf établissements autochtones de l'Ontario pour la prestation de services de santé mentale, le personnel et l'évaluation des besoins s'il y a lieu.

    Get-A-head (250 000 $) : financement ponctuel du ministère pour soutenir le lancement d'une application mobile relative à la santé mentale.

Le montant restant des fonds servira à appuyer l'établissement de partenariats ainsi qu'un meilleur accès aux ressources en santé mentale.

« Notre gouvernement veille à ce que les étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire aient accès aux services et aux soutiens en santé mentale dont ils ont besoin en cette période sans précédent », a déclaré Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé. « Des investissements ciblés comme celui-ci constituent un autre exemple de la façon dont nous continuons à bâtir un système exhaustif et connecté de santé mentale et de lutte contre les dépendances, afin que chaque Ontarien et Ontarienne se sente soutenu dans son cheminement vers le mieux-être mental. »

L'annonce d'aujourd'hui s'inscrit dans la stratégie ontarienne Vers le mieux-être, le nouveau plan du gouvernement visant à bâtir un système exhaustif et connecté de santé mentale et de lutte contre les dépendances qui garantit que les enfants, les jeunes et les adultes de la province reçoivent les services appropriés au moment et à l'endroit où ils en ont besoin. « Tout en allant de l'avant avec la Feuille de route Vers le mieux-être, nous continuerons de rester à l'écoute de nos partenaires du secteur de la santé mentale et de la lutte contre les dépendances et de collaborer avec eux », a déclaré Michael Tibollo, ministre associé délégué à la Santé mentale et à la Lutte contre les dépendances. « Nous sommes en train d'améliorer et de renforcer les soutiens disponibles, tout en explorant de nouveaux services novateurs pour que la population étudiante des collèges et des universités de l'Ontario puisse avoir accès aux soins de grande qualité qu'elle s'attend à recevoir et qu'elle mérite. »

« Aujourd'hui plus que jamais, nous devons donner la priorité à l'accessibilité des services de santé mentale pour tous les étudiantes et étudiants. Étant donné que les besoins dans notre collectivité demeurent élevés, nous (à savoir les éducateurs, les fournisseurs de services communautaires et le gouvernement) devons unir nos efforts afin de réduire les obstacles auxquels la population étudiante fait face et d'offrir un large éventail d'options de soutien », a déclaré Anne Sado, présidente du Collège George Brown. « Ces investissements sont directement bénéfiques aux étudiantes et étudiants du Collège George Brown et de tout l'Ontario, et permettent à un plus grand nombre d'apprenants d'obtenir le soutien dont ils ont besoin. »

« Nous savons que les étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire traversent déjà une période de grandes transitions de vie qui peuvent causer du stress et de l'anxiété. En outre, la pandémie mondiale a donné à bon nombre d'entre eux l'impression que leur vie a été complètement chamboulée », a déclaré Katherine Hay, présidente et chef de la direction de Jeunesse, J'écoute. « C'est pourquoi nous tenons à remercier le gouvernement de l'Ontario d'accorder la priorité à la santé mentale et au bien-être de la population étudiante de niveau postsecondaire et de garantir que les services de soutien confidentiels d'Allo j'écoute/Good2Talk soient toujours disponibles par téléphone et par message texte. »

Faits en bref

    Au cours des dernières années, les besoins en santé mentale des étudiantes et étudiantes de niveau postsecondaire ont augmenté considérablement en Ontario. Selon le dernier sondage sur l’évaluation de la santé des étudiants des collèges nationaux du Canada (2019) :
        52 % des étudiantes et étudiants ont déclaré se sentir déprimés, comparativement à 46 % en 2016.
        69 % ont éprouvé de l’anxiété.
        12 % des étudiantes et étudiants canadiens avaient envisagé le suicide, comparativement à 14 % en 2016.
        2,8 % des étudiantes et étudiants ont déclaré avoir fait une tentative de suicide.
    Allo j’écoute/Good2Talk est la ligne bilingue de soutien en santé mentale de l’Ontario. Accessible par tous les étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an, elle propose des services professionnels de counseling, d’information et d’aiguillage.
    Le Centre d’innovation en santé mentale sur les campus est un centre d’échange de connaissances qui offre des ressources et un accès à de l’expertise au secteur postsecondaire.

Source: Ontario Salle de presse




Haut

All contents copyright ©, 1999-2020, National Educational 
Association of Disabled Students. All rights reserved.