NEADS Logo - Accueil

QuestionQuestion:
Est-ce qu’il y a une organisation qui représente tous les Canadiens et les Canadiennes ayant des déficiences?


Événements prochains

Voir d'autres événements

Autre site d'intérèt


Une expérience de travail payée et enrichissante pour des diplômés postsecondaires

Stages lancement de carrière

Média

La ministre Monsef met sur pied un nouveau comité consultatif pour appuyer les efforts visant à mettre fin à la violence fondée sur le sexe dans les établissements d’enseignement postsecondaire

Communiqué de presse

Les membres élaboreront un cadre et dirigeront la discussion afin d’orienter davantage les mesures du gouvernement fédéral partout au Canada

Le 16 janvier 2019 – Montréal (Québec) – ministère des Femmes et de l’Égalité des genres -

Personne ne devrait être victime d’un acte de violence, un point c’est tout. Toutefois, les incidents d’agression sexuelle dans les écoles et sur les campus d’établissements d’enseignement postsecondaire demeurent l’un des types de violence les plus souvent signalés depuis le mouvement #MoiAussi. De plus, près de la moitié de toutes les agressions sexuelles sont commises à l’endroit des femmes âgées de 15 à 24 ans.

Pour s’attaquer à ce problème crucial, l’honorable Maryam Monsef, ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, a rencontré les membres du nouveau Comité consultatif sur le Cadre pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe dans les établissements d’enseignement postsecondaire. Présidé par le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres, le Comité consultatif fournira des conseils et de l’expertise et tiendra des consultations sur l’élaboration et la mise en œuvre du cadre. Le Comité comprendra des représentantes et représentants d’associations étudiantes, de collèges et d’universités, de syndicats, d’organismes communautaires, de groupes de défense des personnes survivantes ainsi que des travailleuses et travailleurs de première ligne. Ensemble, aux côtés des rédacteurs, Farrah Khan et CJ Rowe, ainsi qu’une équipe d’étudiantes et d’étudiants spécialistes de Possibility Seeds Consulting, ils offriront une orientation sur un cadre et appuieront les consultations initiales avant la présentation d’une version définitive du document au printemps. Le cadre servira ainsi de ressource complète pour aider les établissements d’enseignement postsecondaire à établir des mesures visant à prévenir et à contrer la violence fondée sur le sexe.

Le budget de 2018 annonçait l’octroi de 5,5 millions de dollars au ministère des Femmes et de l’Égalité des genres pour qu'il collabore avec diverses parties prenantes, y compris les gouvernements provinciaux et territoriaux, pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe dans les établissements d’enseignement postsecondaire partout au Canada. Le Comité consultatif est le résultat direct de cet investissement et s’ajoute aux mesures prises dans le cadre de la toute première Stratégie fédérale pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe.
Citations

    Aller au collège ou à l’université est un moment important de notre vie. Les parents et les étudiants planifient cette étape importante en s’attendant à une croissance personnelle et à des possibilités professionnelles en retour de leurs investissements importants. À l’heure actuelle, il n’y a pas de cadre national pour empêcher quelque chose qu’aucun parent, étudiante ou étudiant ne devrait vivre. Malgré le travail accompli jusqu’à maintenant, les taux de violence sexuelle sur les campus canadiens demeurent effarants. C’est pourquoi notre gouvernement travaille avec un conseil consultatif composé de personnes survivantes, d’étudiantes et d’étudiants, et de partenaires de partout au pays pour assurer la sécurité des jeunes Canadiennes et Canadiens pendant leurs études. »

    L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
    Ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

Faits en bref

    Aujourd’hui, seulement 28 % des Canadiennes et Canadiens comprennent bien ce qu’est le consentement sexuel (une baisse par rapport à 33 % en 2015)[1].

    Près de la moitié, soit 47 %, de tous les incidents d’agression sexuelle signalés au Canada ont été commis contre des femmes de 15 à 24 ans et 41 % de ces incidents ont été signalés par des étudiantes et étudiants[2].

    Le nombre de signalements d’agressions sexuelles a connu une augmentation considérable après la croissance virale du mouvement #MoiAussi en octobre 2017. Le nombre de signalements d’agressions sexuelles survenues sur les terrains d’école, de collèges ou d’universités a presque doublé (+87 %) comparé au nombre moyen d’agressions sexuelles déclarées par trimestre avant le mouvement #MoiAussi, soit 439 incidents comparés à 235 incidents.[3]

Produits connexes

    Document d’information
    Il est temps : la Stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
343-549-8825

Valérie Haché
Agente des communications
Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres
819-420-8684

https://www.canada.ca/fr/condition-feminine/nouvelles/2019/01/la-ministre-monsef-met-sur-pied-un-nouveau-comite-consultatif-pour-appuyer-les-efforts-visant-a-mettre-fin-a-la-violence-fondee-sur-le-sexe-dans-le.html

 




Haut

All contents copyright ©, 1999-2019, National Educational 
Association of Disabled Students. All rights reserved.