NEADS Logo - Accueil

QuestionQuestion:
Est-ce qu’il y a une organisation qui représente tous les Canadiens et les Canadiennes ayant des déficiences?


Événements prochains

Voir d'autres événements

Autre site d'intérèt


Une expérience de travail payée et enrichissante pour des diplômés postsecondaires

Stages lancement de carrière

Média

Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes

Les 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe

Il y a maintenant 30 ans qu’a eu lieu la tragique fusillade à l’École Polytechnique de Montréal (6 décembre 1989), qui a fauché de façon extrêmement violente la vie prometteuse de 14 jeunes femmes. Cet acte de violence insensé ciblant les femmes a secoué notre pays et a amené le Parlement à faire du 6 décembre la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.

Le 6 décembre, nous nous souvenons de Geneviève Bergeron, d’Hélène Colgan, de Nathalie Croteau, de Barbara Daigneault, d’Anne-Marie Edward, de Maud Haviernick, de Maryse Laganière, de Maryse Leclair, d’Anne-Marie Lemay, de Sonia Pelletier, de Michèle Richard, d’Annie St-Arneault, d’Annie Turcotte et de Barbara Klucznik-Widajewicz.

En nous unissant pour commémorer cette tragédie nationale, nous réfléchissons également à un fait troublant : pour les femmes, les filles et les personnes appartenant à la communauté LGBTQ2 partout au pays, la violence demeure une réalité quotidienne. La violence aura des répercussions sur leur santé physique, sexuelle et reproductive. Ces personnes peuvent éprouver de l’anxiété et avoir une capacité réduite de participer à des activités sociales et économiques, créant un manque et des lacunes dans nos milieux de travail et dans nos collectivités en raison de la violence.

La Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes vise à rendre hommage aux personnes qui ont été victimes de violence fondée sur le sexe; c’est aussi le moment d’agir. Le 6 décembre s’inscrit dans le cadre des 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe, et la campagne de cette année, #NosGestesComptent, invite chacune et chacun d’entre nous à faire part des actions concrètes que nous entreprenons dans nos propres collectivités et dans notre propre vie pour contester, critiquer haut et fort et dénoncer les actes de violence fondée sur le sexe.

Nous avons toutes et tous un rôle à jouer pour créer une culture de respect et prendre des mesures concrètes pour que des tragédies comme celle de l’École Polytechnique de Montréal ne se reproduisent plus jamais.

Ajoutez votre voix à la conversation entre le 25 novembre et le 10 décembre et expliquez en quoi vous faites partie de la solution pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe.

https://cfc-swc.gc.ca/commemoration/vaw-vff/remembrance-commemoration-fr.html




Haut

All contents copyright ©, 1999-2020, National Educational 
Association of Disabled Students. All rights reserved.